Portrait d’un champion auvergnat : le Séquoia de Lapte (Haute-Loire)

Je vais peut-être choquer certains lecteurs, mais j’avoue qu’à mes yeux, les séquoias géants se ressemblent un peu tous…
Il faut bien reconnaitre que nos vieux séquoias français, largement plantés comme marqueur social de prestige depuis les années 1860, présentent souvent la même allure et de ce fait, peuvent manquer de « personnalité ».
Alors pour faire d’un Géant californien un vrai champion, que l’on qualifiera d’Arbre d’exception, il faudra qu’il présente un grand « plus » pour se distinguer de ses confrères.
Vous verrez dans cet article, que celui du Château de Lapte rempli tous les critères d’un grand champion !

En plein cœur du village de Lapte, le Château de la Rochette se trouve sur une grande propriété joliment arborée. D’après les renseignements relevés sur le site de la mairie, ce château était à l’origine une maison bourgeoise construite en 1889 appartenant à la famille La Rochette.
En cette fin du XIXème siècle, les cèdres n’ont plus la côte devant les grosses bâtisses des riches propriétaires, la mode est aux essences exotiques d’Amérique : séquoias, calocèdres, thuyas, cyprès chauves, tulipiers, magnolias… C’est donc tout naturellement que plusieurs séquoias géants ont trouvé leur place dans le parc du château.
Jusque là rien d’exceptionnel… et ce n’est pas avec des séquoias centenaires de 6m de circonférence que l’on peut espérer faire un article sur notre Blog.
Sauf que l’un d’entre-eux sort vraiment du lot et captive le regard de tous les visiteurs.

Un tronc massif, avec une base de pied démesurée et dont le renflement parvient à soulever la partie superficielle du sol ! Un séquoia qui prend l’aspect d’une carotte géante, voilà qui n’est pas banal et à de quoi émoustiller n’importe quel chasseur d’arbres !
Une « carotte » vraiment énoooorme qui affiche une circonférence de 11,38m à 1,3m du sol en novembre 2016.
Son tour de taille mérite d’être pris à différentes hauteurs pour mieux se rendre compte de la forme du tronc. A 1,5m de hauteur, la circonférence dépasse encore largement la barre mythique des 10m : 10,70m précisément. Et la base du tronc fait 15,25m de circonférence.
La hauteur totale du séquoia est en revanche plus habituelle pour l’espèce : 34m. On ne distingue pas de réels accidents de croissance, la cime semble assez régulière et sa forme pointue indique que le colosse n’a pas fini sa croissance en hauteur.
Dans cette région des Monts du Velay, à 850m d’altitude, les orages sont fréquents. Les séquoias géants sont très souvent victimes de la foudre. Ces géants californiens se sont adaptés à ces accidents climatiques et s’en remettent souvent très bien en reconstituant leur houppier à partir de branches plus basses.

En observant les cartes postales anciennes de la 1ère moitié du XXème siècle, il semble que le géant avait un jumeau à ses côtés. Mais aucune trace de sa présence ne demeure aujourd’hui.

Dans l’état actuel de l’inventaire des séquoias géants, mené par Marc Meyer et Eric Touya, aucun séquoia ne peut rivaliser avec le Colosse de Lapte dans le département de la Haute-Loire. Dans un rayon plus large, à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes, seul le séquoia du Château de Poux à Marcolès (Cantal) avec ses 11m de tour de taille annoncé en 2012, pourrait faire de l’ombre à notre géant du Velay.
Et au niveau national, il est fort probable que « La Grosse Carotte » intègre le Top 10 des plus gros séquoias français.

Share Button

2 réflexions au sujet de « Portrait d’un champion auvergnat : le Séquoia de Lapte (Haute-Loire) »

  1. Tu vas faire frétiller Marc et Eric avec ce colosse ! Il rappelle par sa forme  » la reine » du domaine royal de la Granja en Espagne, plus gros séquoia européen…

  2. C’est un honneur pour le séquoia de Lapte d’être comparé à La reine de la Granja.
    🙂 🙂 🙂
    J’avais lu (je ne sais plus où…) que les deux séquoias du domaine de La Granja en Espagne bénéficiaient d’une irrigation pour faire face aux sécheresses régulières près de Madrid. Peut-être une raison de leur taille exceptionnelle en zone méditerranéenne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.