L’orme de Berinzenne, Spa, Belgique

Nouvel article de Renaud, qui nous fait découvrir un orme rescapé.
A mi-chemin entre le parking et la tour d’observation de Berinzenne, en quittant la cour de la ferme du XIXème siècle intégré à l’ensemble du site touristique, on est surpris de découvrir un arbre remarquable… et encore plus qu’il s’agisse d’un orme!

Beaucoup d’éléments concernant cet arbre doivent être regardés à l’aune de sa situation particulière: le hameau touristique de Berinzenne est la porte d’entrée un site naturel situé sur une crête en contre-haut de la ville thermale de Spa, récemment classée parmi les « Grandes villes d’eaux d’Europe » par l’UNESCO.

Le site est réputé pour la Fagne de Malchamps, un ensemble de fagnes et de tourbières culminant à 576m d’altitude qui filtre et conserve l’eau qui alimente la ville thermale. Les installations touristiques, des années 1980, ont englobé une ferme du XIXème siècle, la « cense de Berinzenne » qui donne son nom au site.
Plus exactement, Berinzenne vient du nom de la famille Berinzenne qui acheta
 les terres autour en 1660 et y construit une ferme fortifiée comportant une tour. L’histoire de ce bâtiment n’est toutefois pas connue et il ne reste qu’une ferme du XIXème siècle disposée en L a laquelle un nouveau bâtiment est ajouté en 1981: le Musée de la Forêt.

L’orme se trouvait donc juste devant l’entrée de la ferme fortifiée (alors orientée vers l’Est), mais il n’apparait ni sur les cartes anciennes, ni sur les représentations de la ferme.

Le site Walonmap nous apprend qu’il a été reconnu arbre remarquable le 22 février 2002 et nous donne quelques mesures:
1905: 345cm – 12m
2000: 475cm – 15m

Par contre, en sortant de la cour de la ferme, l’arbre est précédé d’une grosse pierre portant un panneau explicatif. Elle nous apprend que l’arbre aurait 300ans, a été frappé par la foudre et est devenu stérile – je n’ai effectivement remarqué aucune graine volatile sur l’arbre ou au sol .
Il indique aussi que c’est son isolement qui l’a protégé des scolytes et donc de la graphiose. Toutefois, les ravages des scolytes ses dernières années me font douter de cette dernière info: je pense plutôt que ce sont les hivers intenses à cette altitude qui empêche leur prolifération et la présence d’eau en sous-sol qui protège l’arbre du stress hydrique en cas de canicule qui expliquent pourquoi l’arbre n’a pas été touché. Une mutation génétique ou une grande vigueur naturelle vu les conditions difficiles sont deux éléments qui ne peuvent être exclus…
Etant venu le voir au printemps 2022, l’arbre commentait à peine à bourgeonner mais était couvert de millier de petites fleures discrètes. Toutefois, il semble vigoureux et en bonne santé: il n’y a qu’à voir les nombreuses petites branches qui éclosent sur son tronc noueux. Les branches sont nombreuses et en bonne état, à l’exception notable de celle poussant à la verticale du tronc qui est morte (l’hypothèse d’un impacte de foudre est plausible).
Le mesurer a été un peu plus compliqué: posé sur une butte, avec un tronc noueux et de nombreuses branches, j’ai réalisé une mesure à +/-1m là où il me semblait le plus étroit. Et surprise, le résultat est impressionnant: 518cm de circonférence!
Cet orme, miraculeusement épargné par la graphiose, semble toujours en bonne santé et vigoureux pour continuer à accueillir les visiteurs de ce site naturel grandiose.
Share Button

4 réflexions sur « L’orme de Berinzenne, Spa, Belgique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.