Vieux cryptomérias des temples shintos de la région montagneuse de Togakushi (province de Nagano, Japon)

Voici la suite du périple japonais de Rémy, qui cette fois-ci nous conduit dans les montagnes…

Après Tokyo (ici), mon périple m’a conduit dans la région montagneuse de Nagano. Après une visite rapide du principal temple de la ville qui recèle quelques trésors sans âge (comme tous les temples japonais d’ailleurs!), nous avons repris la route en direction de l’Ouest pour rejoindre la station de sport d’hiver de Hakuba.cryptomérias, Nagno, Japon, Rémy Canavesio (2) copie 2

En chemin, sur la route tortueuse (et enneigée…), nous faisons une halte dans le village Togakushi. La localité abrite plusieurs temples et donc vous l’aurez compris quelques magnifiques arbres multiséculaires.cryptomérias, Nagno, Japon, Rémy Canavesio (3) copie

Le premier temple que nous rencontrons se trouve au sommet d’une petite colline que l’on gagne (difficilement !) au prix de l’ascension d’une bonne centaine de marches fort glissantes, encadrées par un double alignement de géants.

L’ambiance du lieu est exceptionnelle. Un mélange de sérénité et de gigantisme tout à fait propice à la divination. La vue en contre-plongée me fait penser, à titre personnel, à une entrée de cathédrale dont les colonnes végétales et bien vivantes de 40m au minimum guideraient le pèlerin vers le saint des saints.

Le plus imposant de ces cryptomerias (enfin, je crois??), est probablement celui qui se trouve au pied des escaliers sur la droite en montant (visible sur la photo ci-dessus).

Son périmètre doit dépasser les 6m et sa hauteur est, à vue de nez, largement supérieure à 40 mètres…SONY DSCQuelques centaines de mètres plus loin, après avoir repris la voiture, nous tombons sur un autre temple shinto (Togakushi Chusha) nettement plus accessible assorti d’un véritable monument végétal vieux de 700 ans (c’est écrit à côté).

cryptomérias, Nagno, Japon, Rémy Canavesio (7) copieLe tronc a une nouvelle fois des proportions impressionnantes, tant en termes de hauteur que de diamètre. Une barrière de protection et une pancarte indicative signifient au profane que l’arbre est hors du commun et mérite le respect…

cryptomérias, Nagno, Japon, Rémy Canavesio (5)cryptomérias, Nagno, Japon, Rémy Canavesio (6) copie

Pour les personnes averties et rompues à la culture de l’archipel, la seule présence d’une corde autour de la base du tronc est le signe que cet arbre abrite quelques forces surnaturelles qu’il convient d’honorer régulièrement.cryptomérias, Nagno, Japon, Rémy Canavesio (4)

Bon soldat, c’est avec plaisir que je m’exécute en faisant un « hug » aux esprits de la forêt !

 

Share Button

5 réflexions au sujet de « Vieux cryptomérias des temples shintos de la région montagneuse de Togakushi (province de Nagano, Japon) »

  1. C’est la Californie nippone cet endroit, on remplace juste les séquoias par des cryptomerias 🙂
    Quelle chance d’être au pied de ces géants, ça envoie du rêve tout cela

  2. Effectivement, il sont tout aussi impressionnants que les séquoias, je me demande pourquoi on n’en trouve pas plus dans les parcs bretons, le plus gros de l’inventaire faisant environ 3.70 m.
    Par contre on trouve beaucoup de spécimens de la variété elegans.

  3. La maîtrise de l’architecture au point de marier parfaitement les constructions humaines et les plantations d’arbres autour… et visionnaire en plus car cela fut réfléchi il y a plusieurs siècles… Nous avons beaucoup à apprendre de cette culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.