Le « chêne Mahé » de Formentin, Calvados

 

Chene Formentin L. Damien (2)

Une belle découverte tient parfois à peu de choses, et tel fut le cas avec ce magnifique chêne champêtre, trouvé au hasard de mes pérégrinations virtuelles à la recherche d’ifs. Vue du haut, sa gigantesque frondaison se détachait bien de la couleur or du champ qui l’héberge (grâce à la récolte du foin). Tant mieux, car du vert sur fond vert est plus difficile à distinguer !

Déjà, pourquoi « chêne Mahé » ? Et bien j’ai décidé de nommer ce Quercus du nom de son sympathique propriétaire, qui en prend soin comme si c’était l’un de ses enfants. Monsieur Mahé m’a très gentiment autorisé à prendre photos et mesure de son chêne, et m’a expliqué entre autres que ce chêne restera dans la famille. Songer à revendre la parcelle et son chêne est un gros mot pour l’homme qui le possède actuellement !

Chene-Formentin-L.-Damien-4Chene Formentin L. Damien (1)Et je ne peux que lui donner raison : cet arbre est un trésor arboricole qui mérite d’être sauvegardé le plus longtemps possible, pour le plus grand bonheur des générations futures. Ce chêne a la chance d’être isolé, loin de la route et entouré de haies protectrices diminuant les vents forts, ce qui explique au moins en partie pourquoi il est aujourd’hui si grand et en très bon état. Ce qui est sûr, c’est que les aïeuls du propriétaire l’ont également choyé. Un certain nombre de branches ont été coupées mais chaque plaie est parfaitement cicatrisée, du super beau boulot comme on peut le voir sur le cliché ci-dessus à gauche, ou encore ici et . Vous aurez aussi pu remarquer sur deux photos que le chêne commence à se creuser au vu de la petite cavité suintant abondamment. Un autre détail amusant est cette branche morte, maintenue dans l’arbre par deux lèvres de bois [1] ; il doit y avoir quelques années qu’elle s’y trouve !

Chene Formentin L. Damien (10)

Chene Formentin L. Damien (9)

Je soupçonne fortement notre Quercus d’être en réalité deux arbres presque parfaitement soudés, sous certains angles on voit à divers endroits de proéminentes lignes parcourant le tronc ; et des indices comme des branches pas vraiment dans l’axe du tronc aiguillent aussi sur cette piste [2]. De façon plus générale, en agrandissant la photo ci-dessus à droite, on devinerait presque deux arbres enlacés et imbriqués l’un dans l’autre. Dans l’hypothèse où il s’agirait bien de deux chênes, on peut dire qu’ils n’en forment qu’un tant la fusion est aujourd’hui aboutie.

Pour ce qui est des mensurations, ce chêne nous révèle une circonférence record de 6m97 à un mètre trente de hauteur, pour mon premier chêne c’est un sacré cru que voilà !

Chene Formentin L. Damien (11)A droite voici trois clichés pris par les propriétaires, je les publie avec leur accord : celle du haut date de l’été 2006 ; celle du milieu de l’été 2007 et en bas du printemps de la même année (clic sur la photo).

L’envergure du houppier est ici bien visible, l’arbre bénéficie d’une station de premier choix pour étaler à loisir ses lourdes charpentières et profiter au maximum de l’ensoleillement disponible !

La première fois que j’étais venu voir ce chêne, il pleuvait beaucoup et contact n’avait pas encore été pris avec monsieur Mahé. Autant dire que revenir auprès de ce géant sous un beau ciel bleu, et discuter de vive voix avec l’homme qui le bichonne fut un agréable moment humain et arboricole !

Chene Formentin L. Damien (3)Après avoir contemplé notre champion sous tous les angles, je me mis à la recherche d’autres arbres alentour. Et à peine quelques pas plus loin une très ancienne haie m’apparut, avec des hêtres tourmentés à souhait au milieu d’autres essences telles que chênes, ifs et jeunes houx.

Certains méritaient d’être présentés, voici donc pour vous leurs portraits.

Hetres Formentin L. Damien (1)Ces vétérans mesurent respectivement :

– Quatre mètres et dix centimètres à 1m30 et en suivant la pente, pour celui le plus à gauche ayant les nombreux rejets sur le tronc.

– Quatre mètres et cinquante centimètres environ au plus creux (40cm), pour le deuxième poussant en fourche. A noter que du barbelé rouillé le traverse de part en part.

– Trois mètres et vingt et uns centimètres à 1m30 en suivant la pente, pour le troisième qui a pour sa part une cavité (invisible sous cet angle).

– Deux mètres et quatre-vingt dix-sept centimètres à 1m30 et en suivant la pente, pour le dernier poussant de travers vers la droite.

Le chêne et les hêtres sont situés sur une propriété privée, ils ne se visitent pas.

Hetres Formentin L. Damien (2)

Hetres Formentin L. Damien (3)

Et avec tout cela, point d’ifs me direz-vous ? Si ! Car j’ai bien fouillé et j’en ai deux de la commune de Formentin à vous présenter. Un à titre posthume, l’autre encore bien de ce monde même si mal en point.

If Formentin L. DamienIf Formentin L. Damien (2)

Le survivant est encore petit, il ne fait que 2m90 de tour à un mètre trente. Mais comme on peut le remarquer par rapport à cette carte postale ancienne, son état s’est beaucoup dégradé entre les deux photos.

Quant au second, il a été déraciné par la tempête de décembre 1999 et la municipalité de Formentin (en accord avec la D.R.A.C.) a décidé de redresser l’arbre. Le déracinement a toutefois permis de mettre à jour une structure circulaire, ce qui a entraîné la mise en place de fouilles archéologiques. Le résultat de ces fouilles a mis en évidence la présence d’un ancien atelier de fondeurs de cloches. Sans doute un atelier itinérant ; les spécialistes ont estimé que cet atelier pouvait dater de la fin du XVème siècle au début du XVIème siècle. L’église (Sainte-Eugène) a fait l’objet d’une importante campagne de restauration à la fin du Moyen-Age, l’atelier itinérant se serait donc installé sur les lieux à cette époque. L’âge de l’if, dont le diamètre à un mètre du sol était de 1,70m, ne pouvait donc pas être antérieur à cette période de chantier. Il aurait alors eu environ 400 ans lorsqu’il est tombé. Monsieur Mahé m’a parlé de cet if, il le connaissait bien et m’a confié que peu de temps après qu’il fut redressé, l’if dépérit et mourut. Je n’ai pas pu aller voir derrière l’église pour le confirmer, mais il m’a ajouté que depuis cet arbre a finalement été abattu et a disparu. Voici ce qu’il en restait entre son redressement et sa coupe définitive :

If disparu Formentin (2)If disparu Formentin (1)

Localisation du chêne ici et des hêtres

 

 

Share Button

6 réflexions au sujet de « Le « chêne Mahé » de Formentin, Calvados »

  1. La découverte d’un arbre permet aussi de faire d’agréables rencontres…
    Pour ce qui est du chêne, je ne suis pas certain que ce soit deux arbres, mais plutôt une fourche très basse. Espérons que cela ne lui porte pas préjudice, ce genre d’enfourchement étant un point de faiblesse. En tout cas il est magnifique et semble avoir un fort potentiel de croissance.
    Une petite pensée ému pour le taxus, snif snif!

  2. L’idée d’attribuer aux arbres le nom de leurs propriétaires soigneux est excellente!
    Un bon moyen de rendre hommage à celles et ceux qui protègent notre patrimoine arboré.

    Merci Damien pour cette découverte
    et merci mr Mahé!

    • Merci tout le monde 🙂
      C’est le défunt hêtre de la bunodière qui m’a donné cette idée. Sachant qu’il avait été nommé ainsi en l’honneur d’un homme qui avait beaucoup œuvré pour cette forêt, je me suis dit pourquoi ne pas étendre cet usage aux arbre méconnus ?
      L’arbre hérite d’un patronyme, et le propriétaire de notre gratitude pour ses efforts de préservation de l’arbre 🙂

  3. Voila une très belle découverte Damien, ce chêne exprime la vitalité et est en pleine maturité, merci à ses propriétaires d’en prendre soins.
    Les photos sont belles, et tu nous gratifies en prime d’un petit reportage sur (des ifs)!!

  4. Comment ne pas se prendre de passion pour un tel arbre !
    Un merci à tous les propriétaires responsables, passeurs de patrimoine d’une génération à l’autre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.