Le chêne de Guernica, symbole du peuple basque

Ici point de circonférence record, mais un arbre mythique: le chêne de Guernica. Si cette ville espagnole est tristement connue pour avoir été rasée en 1937 par le bombardement de l’armée allemande, elle l’est un peu moins pour son chêne, symbole du peuple basque.

DSC_0129

Depuis le moyen âge, l’arbre constitue le lieu de réunion des Juntas Générales de Biscaye (une des 7 provinces basques).

DSC_0142

La tradition a perduré jusqu’à nos jours et plusieurs bâtiments dont la magnifique Casa de Juntas (siège administratif des Juntas Générales) ont été construits autour de l’arbre de Guernica.  Les Biscayens, puis par extension les basques, en ont fait leur emblème et le chêne est devenu, au fil du temps, un symbole vivant. 

DSC_0132

Il a été remplacé à  plusieurs reprises. Le dernier chêne a été planté en 2005. Honnêtement, je lui ai trouvé une triste mine (il mériterait un bon mulching). Son prédécesseur l’avait été en 1860. Bien que ce dernier ait survécu au bombardement allemand, il a malheureusement succombé à la sécheresse de 2003. Actuellement, son tronc est magnifiquement mis en scène à proximité du jeune arbre.  

DSC_0122

A noter également, à l’intérieur de la Casa de Juntas, un monumental vitrail-plafond de plus de 20 m de  longueur représentant le légendaire chêne.

DSC_0140Localisation par ici

Share Button

5 réflexions au sujet de « Le chêne de Guernica, symbole du peuple basque »

  1. Il a l’air bien chétif en effet ce chêne ! Une montée de sève tardive et limitée à cause de conditions défavorables ? C’est bien d’honorer ses morts comme les font les basques, mais il faut aussi et surtout penser aux vivants ! Si le petit chêne meurt aussi, son faible diamètre ne lui servira pas pour un monument.
    Prenez soin de lui amis basques

  2. Je ne connaissais pas l’histoire hallucinante du chêne de Guernica… Merci pour le partage. Faut espérer que le successeur ne sentira pas trop vite le sapin… comme le dis le journaliste (sympa son style de récit, ils ont du talent ces journalistes !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.