Le Marronnier du parc Paul Mistral à Grenoble, Isère

Continuons notre tournée des arbres remarquables de Grenoble en parcourant le Parc Paul Mistral.Marronnier du parc Paul Mistral à Grenoble, Isère (1)
Véritable poumon vert de la ville, le « Central ParK » des Grenoblois s’étale sur 27 ha.
Non pas 27 ha de bois, mais de vastes étendues d’herbe entrecoupées de bouquets d’arbres regroupés par espèces (1 539 arbres avec 96 espèces différentes selon les espaces verts de la ville en 2011).


Marronnier du parc Paul Mistral à Grenoble, Isère (2)Le Parc Paul Mistral est un ancien terrain militaire qui prend sa vocation de parc au début du XXème siècle au moment de l’exposition internationale de la houille blanche de 1925. Il est donc difficile d’estimer l’âge des plantations, souvent réalisées en plusieurs tranches.
Le Parc est le siège également de quelques grosses infrastructures, dont le stade des Alpes.
D’ailleurs, la construction de ce grand stade de Foot en 2004 est à l’origine d’un mouvement de militants écologiques. Ces écocitoyens ont occupé en plein hiver les arbres destinés à être abattus sur son futur emplacement. Parmi ces arbres sacrifiés figuraient un orme remarquable par ses dimensions et par sa résistance à la graphiose. Vous retrouverez ici le combat de ces militants perchés dans les arbres sur le site de Jérôme Hutin par ici.
Les enjeux politico-économiques étaient trop forts et tous ces arbres ont bien été abattus. Seule petite consolation, des prélèvements sur cet orme remarquable avant son abattage ont permis de conserver son patrimoine génétique particulièrement résistant à la graphiose.
Mais le parc est vaste et quelques arbres remarquables font encore l’admiration des passants.

Le plus remarquable est certainement un marronnier blanc aux dimensions impressionnantes (peut-être dans le top 5 des marronniers les plus gros de France ?).

Marronnier du parc Paul Mistral à Grenoble, Isère (3)Marronnier du parc Paul Mistral à Grenoble, Isère (4)Circonférence à 1,3m en juin 2014 = 5,2m et une hauteur mesurée au dendromètre électronique de 24m. Bon état sanitaire, pas de signes visibles attaques parasitaires.
(Coordonnées : N45,18582 E005,73800 Altitude 212m)

Face à ce majestueux marronnier, un mûrier platane présente lui aussi des dimensions peu habituelles :
circonférence à 1,3m sous le point de greffe en juin 2014 = 4,3m et une hauteur mesurée au dendromètre électronique de 14m.
Coordonnées : N45,18574 E005,73774 Altitude 212m
murier-platane parc Paul Mistral à Grenoble, Isère
Le Castor Masqué

Localiser sur la carte le marronnier ici, le murier

Mise à jour du 29 aout 2014 :

Chaque été, le parc Mistral se transforme en véritable centre de loisirs à travers une multitude d’ateliers. Une très belle initiative de la Municipalité pour notamment les petits grenoblois qui n’ont pas la chance de partir en vacances.
Cette année, deux arbres remarquables du parc (dont bien-sûr ce beau marronnier) ont été choisis pour une balade dans les arbres. Un spectacle organisé par un collectif de passionnés venant de la Drôme : les voyageurs des cimes.
Le marronnier a été équipé de cordes, d’échelles et même de hamacs pour cette invitation au voyage peu ordinaire.

marronier-mistral-voyageurs-des-cimes1marronier-mistral-voyageurs-des-cimes3marronier-mistral-voyageurs-des-cimes4
marronier-mistral-voyageurs-des-cimes5

Share Button

8 réflexions au sujet de « Le Marronnier du parc Paul Mistral à Grenoble, Isère »

  1. Deux arbres superbes!
    Le marronnier a des gros bras musculeux à souhait! Sur la première photo, la cime de droite semble presque surdimensionnée par rapport au tronc.
    Le murier est aussi très imposant, une photo d’ensemble serait bienvenue!

  2. Super, j’adore les marronniers !
    C’est la fête nationale des Aesculus aujourd’hui 🙂
    Il est très puissant celui-ci, les branches doivent supporter une énorme contrainte !

  3. Content que ce beau Marronnier vous plaise !
    Pour la photo d’ensemble des 2 arbres, j’en referai une à l’occasion (peut-être défeuillés pour mieux se rendre compte de leur houppier). Sur la photo 2, on voit à droite, un peu coupé, son voisin le « big » Mûrier.
    Pour la petite histoire, il existait un autre célèbre Marronnier à Grenoble. Planté vers 1610 par le Duc de Lesdiguières (illustre personnage Grenoblois et fidèle bras droit d’Henri IV) en plein centre ville devant l’Hotel de Lesdiguières. Mais il a du être coupé en 1851 (à l’âge de 250 ans) pour des raisons de sécurité car il était moribond.
     » La mort de l’énorme arbre et de ses cinq embranchements inspire le journal Le patriote des Alpes dans sa chronique du 16 mars 1851 de ces mots : « Mais que ta grande ombre se console car tu vis mourir la royauté et naître la république » « , René Fonvieille.
    C’était certainement l’un des premiers Marronniers introduit en France…
    D’après Wikipédia il y aurait un Marronnier vénérable toujours sur pied : « Un sujet planté en 1606 (405 ans) est encore visible dans le parc d’un hôtel à Vézac (Cantal) ».
    Quelqu’un le connait-il ???

  4. C’est vrai que la photo ne semble pas montrer un arbre si vénérable…

    Bon ben va falloir aller vérifier sur place pour savoir si on a bien à faire au plus vieux marronnier de France et procéder à quelques mesures.
    Je n’ai pas l’occasion d’aller souvent par là-bas…
    Peut-être un reporter Cantalou ou Auvergnat pour aller vérifier ?

    Cette « vieille écorce » serait à 5 km à l’est d’Aurillac à l’Hotel du Chateau de Salles (Vézac, 15) : coordonnées GPS : N 44,89193 E 002,51273

  5. Une petite mise à jour sur ce Marronnier au sujet d’une attraction réalisée cet été par un collectif de passionnés : les voyageurs des cimes.

  6. A titre indicatif, j’ai découvert cette année un grand marronnier (31,7 m et plus de 4m de circonférence) dans le parc du Château Martouré à Arudy (64).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.