Hêtre pourpre à Rouen (2), Seine-Maritime

Après avoir passé en revue un joli trio de ligneux au square Verdrel [1] [2] [3], voici un dernier spécimen rouennais pour faire le quatuor. Ce sera un hêtre pourpre se trouvant Avenue porte des champs, quelques centaines de mètres au nord-est de la mairie.

Hêtre pourpre Rouen L. Damien 1

Il est au milieu d’un arc de cercle surélevé et planté, mais non entretenu. Les hautes herbes folles et l’absence de taille récente prouvent que le lieu est de moindre importance. Qu’importe, un endroit un peu sauvage en pleine ville me convient tout à fait. Ce Fagus domine toute l’avenue du haut de ses douze mètres (info et photo en hiver ici), et sa ramure cuivrée est du plus bel effet. Cet arbre de 150 ans étant désormais sénescent, plusieurs grosses branches côté rue lui ont été ôtées (par sécurité). De fortes loupes ponctuent son tronc massif et une en particulier se remarque, tant elle est énorme [4].

Cette dernière étant présente à 1m et 1m30 de hauteur, la circonférence a été relevée à 70cm (soit au plus creux). Et elle est impressionnante : 4m71 se dévoilèrent à mon double-décamètre. Sur un aspect plus large, ce hêtre est encore bien vigoureux. Il souffre malgré tout de son âge : champignons lignivores (polypores), charpentières qui se creusent, quelques bouts d’écorce qui se détachent… Et une cicatrisation moins parfaite que dans sa prime jeunesse. Il faut profiter de lui et de sa majesté tant qu’il reste encore vaillant.

Il y a fort à parier que d’ici la fin de la décennie son sort sera scellé par les hommes, sécurité oblige. Ce hêtre a quelque chose de majestueux dans son allure. C’est presque surréaliste de voir un arbre de sa trempe au détour d’une rue. Il aurait peut-être duré plus longtemps s’il avait vu le jour dans un parc botanique, ou un arboretum. Les arbres plantés en ville souffrent de bien des maux et meurent prématurément, d’autant plus qu’ils sont abattus bien avant que leur état ne soit critique pour eux-même.

Hêtre pourpre Rouen L. Damien 5

C’est en contre-plongée que notre beau hêtre est le plus impressionnant. Son fût massif et ses belles branches se détachent parfaitement du ciel bleu, et son feuillage vert/brun joue avec la lumière. En faisant abstraction du reste, l’on pourrait se croire en forêt sous un vénérable géant. Ce vieux Fagus confère de plus une ombre bienvenue aux heures les plus chaudes. J’espère que ce petit coin de nature arraché au bitume ne disparaîtra pas avec le maître des lieux, ce serait vraiment dommage. Longue vie au hêtre !

Hêtre pourpre Rouen L. Damien 6damien hetre b

Localiser sur la carte ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share Button

10 réflexions au sujet de « Hêtre pourpre à Rouen (2), Seine-Maritime »

  1. Toujours le souci des photos mode ‘portrait’ qui s’affichent à l’horizontale (quand on zoome). J’ai pensé que c’était parce que je mettais des photos trop grandes, j’ai réduit la taille mais le problème persiste. Un remède ? Merci, en espérant que cet autre Fagus rouennais vous plaira. Et bonnes vacances !

  2. Il trône fièrement dans son jardiner ! MA-GNI-FIQUE !
    Une stature massive, une véritable « force de la nature » !
    Tu ne nous as pas donné une estimation de sa hauteur, il semble bien trapu ?
    Je ne sais pas si c’est une généralité, mais je trouve que les hêtres pourpres ont souvent ce côté tronc bosselé comme le montre encore ce Fagus rouennais. Une particularité de la variété pourpre ?

    • Si si je dis bien qu’il mesure 12m de haut 🙂
      « Ce Fagus domine toute l’avenue du haut de ses douze mètres (info et photo en hiver ici […] »
      Ce doit être un espèce plus sensible car sélectionnée par l’Homme, d’où sa facilité à développer des excroissances variées…
      Content qu’il te plaise !

  3. Un bien beau spécimen aux proportions inhabituelles que tu nous as déniché là!
    Le hêtre pourpre n’est pas une sélection, mais une forme naturelle du hêtre découverte à différents endroit (Suisse et Allemagne…).
    http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%AAtre_commun#Formes_naturelles

    J’ai aussi remarqué cette propension à former des loupes et autres boursouflures. Parfois, ils sont greffés ce qui explique certaines difformités mais pas toutes…
    C’est peut-être son côté mutant qui s’exprime ainsi!

    Autrement même soucis pour les photos, et je suis sous w8. Peut-être pourrais-tu les télécharger à nouveau après les avoir retourné avec un autre logiciel, je n’y connais pas grand chose, mais peut-être il y a-t-il des données de prise de vue associé à ces images qui perturbent w8!

  4. Je viens de faire la manip, j’ai télécharger ton image et l’ai retourné avec photoshop et en ai enregistré une copie que j’ai inséré dans ton article à la place de ton originale, et cela fonctionne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *