Lierre arborescent à Verdun, Meuse

Une fois de plus le lierre, ce mal aimé des jardiniers, nous dévoile ses atouts! Lierre avenue de Paris, Verdun, Meuse Yannick Morhan (5)

Celui-ci, en colonisant le tronc de ce qui devait être un conifère, a pu exprimer tout son potentiel. Et même s’il ne bat pas des records de circonférence puisqu’il n’a pas un tronc principal (voir le champion ici), le résultat est un superbe lierre arborescent, dont la belle silhouette parfaitement dessinée et dense attire immanquablement l’œil des passants!

Lierre avenue de Paris, Verdun, Meuse Yannick Morhan (6)Lierre avenue de Paris, Verdun, Meuse Yannick Morhan (3)

Lierre avenue de Paris, Verdun, Meuse Yannick Morhan (2)Précisons qu’il n’est pas responsable de la mort de l’arbre, il a simplement profité de son dépérissement pour développer sa ramure…

Ce spécimen est situé au 26 avenue de Paris à Verdun, et orne le parking de la discothèque le Borsalino.

Je ne peux que féliciter la personne qui entretient le site de l’avoir épargné, le lierre passant souvent pour un signe de négligence!

Gageons, qu’à l’instar des figuier étrangleur, notre lierre se sera assez solidifier pour tenir debout seul lorsque son support aura pourri!

Share Button

3 réflexions au sujet de « Lierre arborescent à Verdun, Meuse »

  1. Il est vraiment magnifique, il a pris une silhouette de champignon géant, extra !
    Est-ce qu’il s’est aidé d’anciennes branches du résineux pour avoir cette forme ou est-il taillé pour ne pas trop redescendre vers le sol ?
    C’est étonnant !

    • je n’ai pas vu s’il restait des branches mais je pense que oui même si le lierre fait de belles ramifications sans support.
      Quant au bas, il a été taillé assez récemment puisque sur street view (mai 2011), il y a des branches jusqu’au sol. Cet élagage a renforcé le côté champignonnesque de ce lierre.

  2. Très original vraiment ! Un chance pour ce lierre d’avoir affaire à un amoureux de la verdure ! On aurait tout aussi bien pu arracher le lierre naissant et tomber ce vieil arbre-support… C’est ce genre de choses qu’il nous manque en ville ! Combien d’arbres dépérissant sont abattus chaque année, alors qu’il suffirait de planter un jeune lierre au pied du mourant ?
    Un peu d’imagination que diable, messieurs des espaces verts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.