Lioranus, Gargantua et Abieti : les Rois du Lioran, Cantal

« En ce jour mémorable du 19 aout 1994, trois sapins vénérables furent sacrés Rois du Lioran. Puisse leur ombre durer encore longtemps. »

Ces quelques mots inscrits sur une pancarte en bois montrent l’attachement des Cantalous aux sombres sapinières du Plomb du Cantal. Pourtant, ce massif forestier ininterrompu sur 2600 hectares n’a pas toujours eu bonne réputation… Durant le Moyen-Age, cette forêt sombre était l’objet de toutes les peurs car peuplée de loups, d’ours et de brigands. Les voyageurs la traversaient à leurs risques et périls. Désormais, les touristes y pénètrent volontiers pour rendre visite à Lioranus, Gargantua et Abieti.

Sapins-lioran-lioranus1Sapins-lioran1

En forêt communale de Laveissières, une petite parcelle est laissée en vieillissement naturelle sans intervention. Son état actuel permet d’observer sur moins d’un hectare, une concentration exceptionnelle de vieux sapins bicentenaires.
Coordonnées géographiques : N 45,09365° E 2,75649° – Altitude 1160m –
Il y a 20 ans, trois d’entre eux ont été choisis pour représenter le vaste Royaume du Lioran.
L’élection du plus gros sapin de la forêt est une tradition des forêts de l’Est de la France où il prend la dénomination de Sapin président. En revanche, il est très rare d’attribuer un nom de baptême au sapin élu. Les forestiers du Lioran n’ont pas voulu suivre cette tradition. Ce n’est pas un président mais trois rois qui ont été élus et chacun porte un nom : Lioranus pour l’aîné, Gargantua pour le cadet et Abieti pour le benjamin.

Lioranus affiche un joli tour de taille : 4,44m à 1,3m en juillet 2015 pour une hauteur de 38,5m. Son âge est estimé à 250 ans.
Gargantua mesure 4,23m à 1,3m du sol et une hauteur totale de 37m. Son âge serait d’environ 230 ans.
Abieti affiche une circonférence nettement plus modeste que ses grands frères : 3,83m et une hauteur de 35,5m.

Des mesures réalisées en 1994 par l’ONF permettent de confirmer la bonne santé des Rois du Lioran. Ils ont pris chacun entre 0,6 et 1,4cm de circonférence par an au cours des 20 dernières années.

 Sapins-lioran-castorus

Cette petite parcelle est un véritable refuge à vieux arbres et les prétendants à la couronne sont nombreux. L’un d’entre eux m’a particulièrement touché, non pas pour ses dimensions exceptionnelles mais surtout par sa forme originale. Pour suivre la tradition locale, je l’ai nommé dans la lignée des Rois actuels. Je vous présente donc « Castorus » avec son étonnante forme de trident.

Je vous propose de poursuivre la visite un peu plus bas dans la vallée de l’Alagnon sur le vaste parking du restaurant du Domaine de la cascade. Une petite enclave dans le Royaume du Lioran où deux arbres remarquables méritent toute votre attention. Le premier est un Pin weymouth (ou à rattacher au vaste groupe des Pins blancs, Pinus strobus ou peuce?, dont les distinctions entre espèces restent trop mystérieuses pour un castor forestier…). Cette belle espèce américaine est surprenante par la forme de ses cones ressemblant  à des bananes. Il est fréquent dans les parcs comme arbre d’ornement et a même été introduit en plantations forestières dans les zones humides il y a quelques dizaines d’années avant que l’on s’aperçoive que son bois est de piètre qualité pour le sciage. Le sujet présent sur ce parking offre des dimensions peu fréquentes. Une circonférence en juillet 2015 à 1,3m de 3,82m et une hauteur de 31,50m.

Pin-weymouth-laveissieres1Pin-weymouth-laveissieres2

A proximité, un magnifique Douglas nous rappelle que l’Auvergne est une terre bénite pour cette espèce nord-américaine. Un tour de taille de 4,48m à 1,3m du sol et une belle hauteur de 42m. Une circonférence qui s’approche des maximum atteints par cette espèce en France.

Douglas-laveissieres1Il y a quelques mois en découvrant le sapin président du Bois de Bauzon sur le plateau ardéchois, je me demandais s’il était possible de trouver un sapin plus volumineux dans le Massif-Central. Finalement, Lioranus n’a que 30cm de tour de taille de moins que le président ardéchois. Une donnée encourageante et qui confirme bien que les sapins giganteum existent aussi dans le Massif-Central. Je garde l’espoir de dénicher un sapin de 5m circonférence caché dans les montagnes auvergnates…

Share Button

4 réflexions au sujet de « Lioranus, Gargantua et Abieti : les Rois du Lioran, Cantal »

  1. Oui, bon coup d’œil Yannick c’est bien un houppier de séquoia que l’on aperçoit derrière le pin. Mais ses dimensions sont assez « ordinaires » (5-6m de circonférence), je n’avais pas jugé utile de le mentionner dans l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.