Les eucalyptus de St Castor à Nîmes

Le rond-point des Capitelles, intersection entre l’avenue Kennedy et la RN 106, est un grand nœud stratégique du contournement ouest de l’agglomération nîmoise. Mais c’est surtout un passage redouté par tous les automobilistes : un terrible point noir à n’importe quelle heure de la journée…
Ne cherchez pas dans ce petit article une astuce ou un bon plan pour éviter ces bouchons, mais plutôt un bon moyen de profiter de l’extrême lenteur du trafic pour admirer quatre alignements d’eucalyptus absolument remarquables. Promis, avec Castor Futé vous allez aimer les bouchons, lol !

Ces eucalyptus ont été plantés il y a 45 ans, le long des quatre voies partant du rond point. Actuellement, il ne reste que 8 rescapés de la plantation d’origine et ils bénéficient d’une belle place pour étaler leur houppier. Les abords du rond point ont été complétés par des plantations de cyprès à la même époque.
Les dimensions actuelles sont assez variables d’un arbre à l’autre. Sur chacune des routes partant du rond point, il est surprenant de constater qu’au moins l’un des eucalyptus dépassent 3m de circonférence : 3,08m – 3,28m – 3,34m et jusqu’à 3,44m pour le plus gros ! Un tour de taille peu fréquent (à l’ouest du Rhône) pour cet arbre australien à croissance rapide.
Les hauteurs totales oscillent entre 15 et 20m. Des hauteurs qui peuvent sembler faibles mais qui doivent être mises en relation avec la maigre profondeur de sol disponible. Ce qui permet de relativiser avec les possibilités incroyables de certaines espèces d’eucalyptus dans des conditions de croissance plus favorables : des records de près de 100m en Tasmanie (99,6m pour Centurion) et jusqu’à 73m au Portugal (Karri Knight), faisant même de l’eucalyptus le plus grand arbre européen.

L’état de santé des Eucalyptus de St Castor est excellent. Mais il faut reconnaitre que les problèmes sanitaires sont assez rares chez l’eucalyptus. Les risques principaux viennent surtout des problèmes de résistance au froid et de la tolérance au calcaire. Des risques surtout présents dans le jeune âge et très variables selon les espèces.

Je me suis ensuite tourné auprès de notre spécialiste des arbres du Gard, Yves Maccagno, à la recherche d’un complément d’informations. Malheureusement, un certain mystère plane autour de cette plantation. L’identification précise de l’espèce reste inconnue des services municipaux de la ville et il serait bien délicat, dans l’état actuel, de se lancer dans une détermination précise parmi les plus de 500 espèces d’eucalyptus existantes ! En revanche, Yves Maccagno m’assure qu’il n’y a pas plus gros en matière d’eucalyptus dans le Gard.
Note : le tome 2 des Arbres Remarquables du Gard vient de sortir !

Mais que fait Saint Castor dans cette histoire d’eucalyptus ?
La raison est toute simple : l’eucalyptus étant mon arbre préféré et puisque la cathédrale de Nîmes est consacrée à St Castor, il m’a semblé opportun de les nommer « les Eucalyptus de St Castor  » !
Juste pour info, il existe une drôle de coïncidence : selon la légende, St Castor a vécu reclus dans une grotte près de Sabran… et donc à quelques pas du plus beau cèdre du Languedoc ! Incroyable, non ? Nous avions déjà St Crépin dans les Hautes-Alpes, alors pourquoi pas St Castor pour les arbres du Gard ? lol !

Pour ceux qui souhaitent poursuivre par la découverte d’autres richesses arboricoles nîmoises, il faut savoir que l’Arbre Roi de la cité romaine est le micocoulier. Son feuillage léger et sa belle écorce lisse ressemblant à celle du hêtre a détrôné le sempiternel platane sudiste. Les micocouliers bordent magnifiquement les grandes avenues et atteignent souvent de belles dimensions. Il y a également de belles découvertes à faire dans les jardins de la Fontaine. Juste un petit regret à exprimer, celui du réaménagement de la grande esplanade Charles de Gaulle qui a sacrifié quelques beaux ligneux vénérables…

 

Share Button

3 réflexions au sujet de « Les eucalyptus de St Castor à Nîmes »

  1. eh bé tu en viendrais presque (presque !) à me faire apprécier cet horrible rond-point. Ce doit être un des seuls endroits où je ne regarde pas ce qui se passe sur les bas-côtés.
    Mais je le ferai la prochaine fois, promis 🙂
    En lisant le titre j’ai cru que « tes » eucalyptus » se trouvaient au centre de la ville à côté de la cathédrale donc !!! pourquoi pas…. un petit miracle….
    Je ne ferai AUCUN commentaire sur la « politique arboricole » de la ville de Nîmes, mais je n’en pense pas moins. (presque aussi horrible que le susdit rond-point… oups ça m’a échappé 🙁 )

  2. Tu vois, grâce au Castor Futé tu vas l’aimer cet affreux rond-point, et je suis sûr que tu feras même deux fois le tour pour bien regarder ces eucalyptus magnifiques 🙂 🙂 🙂

    Je partage ton sentiment pour ces abattages « suspects » à Nîmes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *