Le champion des chênes d’Ille-et-Vilaine

En discutant arbres et élagage sur un salon, un visiteur m’a déclaré qu’il y avait sur le domaine familial, un chêne qui était probablement aussi gros que le chêne Guillotin à Concoret (ici). Il a de plus précisé qu’il existait une carte postale ancienne du vénérable…

Chêne champion d'Ille-et-Vilaine, Yannick Morhan (1)Très franchement, j’étais septique, ayant souvent été déçu par les exagérations (involontaires) de mes informateurs…

De retour chez moi, une recherche m’a permis de retrouver la carte postale en question. A sa vue plus de doute, le spécimen était prometteur. A vue d’œil j’estimais sa circonférence vers 1900 à au moins 7 m je n’osais espérer 8!

Chêne champion d'Ille-et-Vilaine, Yannick Morhan (4)Finalement en Août 2013, je me suis rendu sur les lieux (le contexte ne me permet pas de le préciser pour le moment). Régis m’a guidé au pied du colosse plus ou moins enfoui dans la végétation.

Chêne champion d'Ille-et-Vilaine, Yannick Morhan (13)Chêne champion d'Ille-et-Vilaine, Yannick Morhan (14)

gros chêne

Et pour une fois je n’ai pas été déçu, le tronc était vraiment énorme! J’ai dégainé mon décamètre, et l’ai vu se dérouler de façon bien agréable jusqu’à 9.01 m!

gros chene v2

Ce chêne est le plus gros recensé en Ille-et-Vilaine juste avant celui de Coglès (ici) et le place vers la cinquième place en Bretagne! Difficile de croire qu’il ai été oublié jusqu’ici!

Chêne champion d'Ille-et-Vilaine, Yannick Morhan (10)Chêne champion d'Ille-et-Vilaine, Yannick Morhan (11)

Seul regret et non des moindres, qu’il soit en ruine. A l’image du gros peuplier noir de Bras-sur-Meuse (), une seule branche subsiste! Il serait d’ailleurs important de l’étayer afin de prolonger l’existence de ce Quercus.

Cet état de délabrement n’a rien de vraiment étonnant, en observant la carte postale on peut constater que la partie centrale du houppier semble morte (absence d’écorce) et que seul vivent les branches périphériques et ce, il y a une centaine d’années.

Heureusement la relève est en quelques sorte assurée, car à ses côté pousse un chêne à la ramure magnifique! Il lui faudra quelques siècles encore avant de rattraper le colosse, car il ne mesure que 5.60 m à 1.30 m sur une partie boursouflée et 4.60 m à 0.50 m. En espérant, qu’il ne subisse pas le même sort que le troisième spécimen, qui lui est totalement mort.

Aujourd’hui ces arbres ne se visitent pas. Toutefois le parc, qui recèle un patrimoine arboré remarquable (hêtre pourpre de 3.92 m,, alignement de gros tilleuls (max 5.28 m) (ci-dessous),. cèdre…) est en voie de réhabilitation (déjà quelques travaux entre mes deux visites) et sera certainement ouvert au public (pour préserver ces chênes, on ne pourra les approcher), il est aussi prévu une labellisation.

hêtre pourpre d'Ille-et-Vilaine, Yannick Morhan (6)Tilleuls Ille-et-Vilaine, Yannick Morhan (8)

On peut donc être rassurer pour leur avenir!

Je tiens à remercier Régis de m’avoir guidé au pied de cet ancêtre (un vrai moment de jubilation!) et de m’avoir donné le feu vert pour cet article qui me tenais à cœur!

Share Button

19 réflexions au sujet de « Le champion des chênes d’Ille-et-Vilaine »

  1. Beh en effet il a pris une sacrée claque en un siècle, pauvre chêne…
    Heureusement il vit toujours et pourrait survivre encore davantage si quelques mesures étaient prises.
    Bravo pour l’article, et merci du partage…

  2. C’est fou de découvrir encore des chênes aussi gigantesques, mais c’est aussi tellement encourageant : malgré toutes les prospections, de belles merveilles sont encore à découvrir !!!
    Par contre je me pose tout de même une question, il y a comme un problème en comparant la vieille carte postale et la 1ère photo de toi au près de l’arbre. On n’a pas du tout la même impression de gigantisme à son pied. Alors soit, les bretons du 19ème siècle étaient de très petites tailles, soit c’est toi qui est un géant ??? lol !
    Ces travaux de débroussaillages étaient urgents pour remettre en valeur ce champion breton qui semble tout de même bien affaibli.

  3. Merci à vous, passionnés d’arbres et de nature, les travaux pour l’amélioration des conditions de vie de « mon champion » sont en cours d’organisation, il est vrai qu’il a beaucoup souffert ces dernières années et ce n’est que depuis peu qu’on a décidé de reprendre en main l’ancien parc familial ( il y en a pour un moment).
    Les têtards seront avertis si l’ouverture au public se fait.
    Merci à Yannick pour les photos et l’article qui met en valeur des spécimens chers à mon cœur et cachés de tous.

  4. tres belle carte postale que tu as trouvé là yannick, je vais m’empresser de l’imprimer pour l’avoir avec moi pour la comparer a son actuel état (avec un petit regret de ne l’avoir connu comme tel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.