Le chêne liège de Pluduno, Côtes d’Armor

Après le chêne liège le plus septentrional d’Europe, le plus montagnard , voilà le plus imposant de Bretagne.

chêne liège Pluduno C3,4 redim - Copie (3)L’arbre se trouve près de Plancoët à quelques kilomètres du chêne du Guébriant. Il est étonnant de voir un tel arbre au nord de la Bretagne car ce méditerranéen est réputé bien plus frileux que son frère le chêne vert. Malgré tout, le climat costarmoricain ne semble pas déplaire à ce magnifique spécimen. Alors certes, il ne rivalise pas avec le chêne liège réputé millénaire de La Londe Les Maures dans le Var, mais ce suber breton possède tout de même une imposante circonférence de 3,4 m. Un record pour la région !

chêne liège Pluduno C3,4 redim - Copie (1) chêne liège Pluduno C3,4 redim - Copie (5)

Ce chêne liège a poussé à l’arrière d’une ferme bourgeoise. Les propriétaires ne possèdent malheureusement aucune archive sur cet arbre bien insolite. Difficile, donc, de lui donner un âge. Plusieurs indices, comme la présence de branches sèches ou une croissance réduite des pousses terminales,  laissent tout de même à penser que l’arbre est un vétéran. A titre de comparaison, celui du jardin du Thabor à Rennes, planté vers 1865, possède une circonférence de 3 m. Par extrapolation, je pense que notre arbre pourrait s’approcher des 200 ans.

chêne liège Pluduno C3,4 redim - Copie (6)Mais, outre ses dimensions, l’arbre qui n’a jamais été démasclé, possède une écorce liégeuses de toute beauté.

chêne liège Pluduno C3,4 redim - Copie (4)Merci à Michel pour ce signalement bien insolite et aux propriétaires de m’avoir ouvert les portes de leur jardin !

Share Button

5 réflexions au sujet de « Le chêne liège de Pluduno, Côtes d’Armor »

  1. Yannick, au vu du nombre de portraits de chêne liège accumulés depuis qq mois, ce serait pas mal de créer une catégorie « Chêne liège ». A bientôt

  2. Belle bête!
    Toutefois je dépose une réclamation! Le chêne liège de Belle-Ile-en-Mer, serait certainement le plus gros de Bretagne s’il n’avait pas été écorcé plusieurs fois, aujourd’hui il fait dans les 3.17 m, mais mon estimation avant écorçage est d’un minimum de 3.45 m, en ne rajoutant que 5 cm d’écorce ce qui est un minimum!
    Je vais effectivement créer la catégorie chênes lièges (tu pouvais toutefois le classer dans « chênes »)

  3. Extra ! j’étais loin d’imaginer qu’il existait de tel chêne liège à 1000 km de la méditerranée, je vais de surprises en surprises sur ce blog !
    Une autre surprise, c’est la couleur et l’aspect de ce « liège-mâle » jamais démasclé qui parait tellement différent de celui de ses cousins méditerranéens.

    Merci de nous l’avoir fait découvrir !

  4. Merci Yannick pour l’ouverture de cette nouvelle catégorie « chêne liège »
    A l’occasion, ce serait également intéressant que tu nous présentes ce chêne liège de Belle Ile en Mer (cela fait plusieurs fois que j’en entends parler). ce sera l’occasion de comparer les écorces et de juger de toute pièce ta réclamation 🙂

    Merci à Castor pour son commentaire, je viens d’apprendre que la première écorce du chêne liège portait le surnom de liège mâle. Je n’avais imaginé une différence d’aspect avant et après le démasclage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.