L’allée de Cyprès du Mas de la Barben à Nîmes

Pour rester dans l’actualité du moment, la sortie du Tome 3 des Arbres Remarquables du Gard par Yves Maccagno, continuons à nous émerveiller avec les richesses de ce magnifique département languedocien.

Dans ses (nombreux !) ouvrages sur le Gard, Yves nous présente bien plus que des arbres extraordinaires, il nous fait aussi découvrir des alignements spectaculaires de : platanes (Moussac), cyprès (Aujargues), pins pignons (Garons), micocouliers (Sabran), amandiers (Bellegarde), chênes (Servas), zelkovas (St-Geniès-de-Malgoires), ifs (Caveirac), robiniers (Uzès), séquoias sempervirens (Bambouseraie)… et même une étonnante allée de troènes de Chine à Caissargues.

Mais celle que je trouve la plus surprenante, est sans aucun doute la majestueuse allée de Cyprès de l’Arizona menant au Mas de la Barben, à la sortie de Nîmes.

Le propriétaire du Mas aurait pu se contenter de marquer l’entrée de son domaine en plantant deux cyprès de Provence, comme le veut la tradition, mais il a choisi l’originalité, le vert-bleuté du Cyprès de l’Arizona pour agrémenter d’un charme incomparable l’accès à son Domaine. Le résultat est saisissant !
Sur ce plateau rocailleux où la vigne règne sans partage, cette allée bleutée captive le regard de tous les automobilistes qui filent à vive allure sur la route de Sauve (qui-peut).
La taille soignée en forme de pyramides tronquées ajoute une belle touche d’esthétisme et de raffinement.

L’âge de la plantation n’est probablement pas très ancienne, peut-être une cinquantaine d’années ?
L’alignement s’étale sur toute la longueur du chemin menant au Mas, soit 215m. Les cyprès ont été plantés suffisamment espacés pour permettre d’être taillé à la façon de l’art topiaire. On dénombre précisément 21 cyprès d’un côté et 20 de l’autre (le cyprès manquant à droite permet un accès aux voitures).

Il existe plusieurs sous-espèces chez Cupressus Arizonica, dont certaines sont reconnues comme des espèces distinctes par les botanistes. C’est le cas de Cupressus glabra (le Cyprès blanc de l’Arizona ou Cyprès glabre) introduit en Europe en 1907 et très répandu comme arbre d’ornement. Il fort probable que ce soit ce cyprès qui orne magnifiquement l’entrée du Mas de la Barben, mais je manque de critères botaniques pour bien le distinguer de l’espèce type… Si Yves passe sur notre blog, il pourra surement nous préciser l’identification de ce cyprès de l’Arizona.
Et pour compliquer un peu les choses, on trouve bien-sûr une multitude d’obtentions horticoles basées sur la couleur du feuillage et la forme du houppier…


Mise à jour 24 Mars 2018 :

Rencontre récente avec la version Grenobloise du Mas de la Barben : 7 champignons magiques poussant dans un jardin privatif 🙂 🙂 🙂
Pourquoi pas… A chacun sa vision du Cyprès de l’Arizona 😉

 

Share Button

4 réflexions au sujet de « L’allée de Cyprès du Mas de la Barben à Nîmes »

    • C’est vrai que l’actualité du moment est plutôt cet épisode neigeux exceptionnel… La bonne nouvelle est que le cyprès de l’Arizona est un dur à cuir, il résiste très bien aux rudes conditions hivernales et ce petit manteau blanc aura sur lui moins d’effets néfastes que sur les automobilistes gardois et héraultais 😉

  1. En général je ne suis pas fan végétaux trop taillés, mais il faut admettre qu’on ne peut rester insensible devant un alignement tel que celui-ci
    Ceci dit je n’aimerais pas spécialement à avoir à l’entretenir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.