Les 4 Châtaigniers de Bourtin au Mayet-de-Montagne, Allier

Solidement ancrés au sommet d’une colline, quatre vénérables châtaigniers marquent le paysage depuis des siècles. Ils sont  les témoins de la vie pastorale de la Montagne bourbonnaise.

Pour être honnête, mon passage sur la petite commune du Mayet-de-Montagne n’avait rien d’innocent… Mon objectif était même clairement défini ! J’avais la ferme intention de retrouver la trace d’un séquoia géant de 10m de tour décrit sur le site sequoia.eu. Malgré le peu d’informations dont je disposais, j’étais assez confiant de retrouver facilement le « bestiau » ; c’est le genre d’arbre qui ne passe pas inaperçu au milieu de la campagne ! Pourtant, au volant de ma castormobile,  les minutes commençaient à défiler sans que je parvienne à le repérer…
Mais il n’était pas question je laisse passer un si gros gibier. Je reprenais alors méthodiquement chaque route et chemin de la commune… en vain… jusqu’à ce que je débouche sur la colline de la ferme de Bourtin.
Finalement, à défaut d’un géant californien, je rencontrais ces quatre majestueuses sentinelles surplombant un paysage idyllique de la campagne bourbonnaise. Je ne perdais rien au change !
Ces 4 châtaigniers, plantés par l’homme il y a 2 ou 3 siècles sont de dimensions assez équivalentes, ils sont probablement issus d’un ancien verger à proximité de la ferme.
En avril 2016, les circonférences mesurées à 1,3m du sol oscillent entre 5 et 6m (5,90m – 5,82m – 5,67m – 5,04m, précisément).  Les hauteurs, mesurées au dendromètre suunto, sont comprises entre 20 et 24m.
Des dimensions respectables mais qui restent bien inférieures à celles des champions déjà repérés dans le Massif-Central en Ardèche, Cévennes, Haute-Loire ou Limousin. Ils méritent malgré tout le titre d’Arbres remarquables par l’ensemble arboré qu’ils constituent et par leur magnifique statut de « marqueurs de paysage ».

Dans ce joli tableau bucolique, les quelques vaches broutant au pied des vieux châtaigniers ont toute leur place… Pourtant en se frottant à l’écorce, elles infligent de sérieuses blessures à la base des troncs et pourraient bien modifier à court terme ce charmant paysage…


Du coup, je ne sais toujours pas où est passé le séquoia-colosse ? Est-il toujours vivant ? Avis aux lecteurs qui auraient des infos le concernant, merci !

Share Button

2 réflexions au sujet de « Les 4 Châtaigniers de Bourtin au Mayet-de-Montagne, Allier »

  1. Jolie prise !!
    Pour être bucolique ici ça l’est.

    Je connais ces égarements de parcours, et faute de grives on mange des merles !! 😉
    Pour certaines essences j’ai eu plus de succès en découvertes hasardeuses qu’en m’aidant de références.

  2. Merci Sisley 🙂

    Tu as tout à fait raison, le vagabondage le nez au vent est le meilleur moyen de faire de belles rencontres !
    sauf que dans certains départements, tu risques d’errer au milieu des bois pendant de longues journées avant de faire une nouvelle découverte… je pense notamment au Gard ou à la Haute-Savoie qui ont été largement ratissés dans tous les sens par de célèbres chasseurs d’arbres obsessionnels (Yves et Tristan), lol 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.