Le tilleul plantureux de Veilly, Côte-d’Or

Les Tilleuls de Sully sont encore nombreux dans le département de la Côte d’Or. Parmi les plus connus citons, celui de Planay,  de Magny-les-Aubigny, de Chambolle-Musigny, de Saint-Romain, d’Epagny, de Collonges-lès-Bevy, de Villiers-Rotin… Des arbres vieux de 400 ans et qui conservent encore une vigueur exceptionnelle. A croire que les tilleuls ont trouvé leur terre de prédilection en Bourgogne.
Mais avec le Tilleul de Veilly, on entre dans une autre dimension, celui des Tilleuls Sully géants, hors-normes.

Sa position près de l’église symbolise le rôle social de ces arbres plantés vers 1600 sur ordre de Sully, ministre d’Henri IV. Il est étonnant de remarquer aussi qu’il est placé exactement au centre de la commune de Veilly. Une simple coïncidence ? En tout cas les habitants de ce petit village bourguignon en sont fiers, à tel point qu’ils l’ont placé au centre de leur blason. Une fierté tout à fait justifiée puisqu’il atteint des dimensions exceptionnelles dans la catégorie des Tilleuls de Sully.

En novembre 2016, la circonférence prise à 1,3m en amont du talus est de 9,18m. A 1,5m du sol, son tronc bosselé mesure encore 8,75m de tour de taille. Et son empattement à la base du talus est absolument éléphantesque : 15m de circonférence, une dimension proche de nos plus gros séquoias géants !
Son tronc court et percé de part en part le rend particulièrement esthétique. Le géant offre une multitude de profils différents selon la position où l’on se trouve. Un gigantisme qui le place d’ailleurs dans le Top10 des plus gros tilleuls de France. Et le plus étonnant, c’est qu’il n’aurait que 400 ans. Sa date de plantation semble assez bien connue, elle se situerait en 1610. Des tilleuls d’une telle dimension sont généralement bien plus vieux. Dans sa catégorie, il faudrait le comparer au colossal Tilleul Sully de Villes dans l’Ain.

Son état de santé semble excellent pour un arbre âgé de quatre siècles et malgré son tronc creux, son houppier gigantesque dégage une réelle vigueur.
Sa hauteur totale, mesurée au dendromètre vertex, est de 23m.

 Repéré dans l’inventaire des arbres remarquables de Bourgogne, Alain Desbrosses le considère comme le second plus bel arbre de la région. Pourtant cet arbre exceptionnel semble peu connu des passionnés d’arbres remarquables. Et il est étonnant qu’il n’ait jamais fait l’objet d’une labellisation en tant qu’arbre remarquable de France par l’association ARBRES. Une petite injustice lorsque l’on sait que son plus proche voisin de clocher, situé à peine à 20km à Collonges-lès-Bevy et qui est pourtant deux fois plus maigre que lui, a reçu le prestigieux label dès l’an 2000.

Share Button

2 réflexions au sujet de « Le tilleul plantureux de Veilly, Côte-d’Or »

  1. Une merveille cet arbre! Les différences de gabarits entre les Sully, prouvent une fois de plus que se baser principalement sur la circonférence pour estimer l’âge n’est absolument pas fiable, à moins que ce ne soit l’historique qui est faux, ou les deux!!!

    Quand au label, il faut que les arbres soient proposés à l’association, même si celle-ci prend parfois l’initiative.

  2. Je ne suis généralement pas trop fan des tilleuls mais celui-ci me plait bien 🙂

    Peut-être fera-t-il parti de la prochaine vague de labellisation en Côte d’Or ?
    Alors en attendant, je lui décerne immédiatement un « Castor d’Or » 😉
    Il fait parti de mon triangle d’or des arbres bourguignons : Tilleul de Veilly / Cormier de Mavilly et… un arbre vers Autun (bien connu…) que je présenterai dans un article prochainement 🙂 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *