Circuit découverte des arbres du Voironnais (Isère)

Pour le troisième circuit découverte des Arbres de l’Isère, je vous propose une virée dans le secteur de Voiron. Un secteur incontournable pour tous les dendrophiles puisque ce versant ouest de la Chartreuse concentre la majorité des arbres d’exception du département.



Le projet des circuits découvertes en Isère :
Il s’agit d’une sélection de 15 circuits présentés progressivement sur le blog des Têtards arboricoles et qui viennent en complément de l’inventaire des arbres remarquables de l’Isère (publication à venir) pour faciliter l’approche et la découverte du patrimoine naturel du Dauphiné.
Le 1er circuit était une balade pépère pour une découverte originale de la forêt de montagne au Col de Porte; le 2nd en revanche était destiné aux (très) bons marcheurs aguerris aux forts dénivelés sur chemins rocailleux avec la récompense de découvrir l’environnement désertique de l’Arbre Taillé. Pour ce nouveau circuit d’une trentaine de km, il faudra privilégier la voiture (ou le vélo électrique 😉 ) pour rallier les différents spots arboricoles du Voironnais.

Continuer la lecture
Share Button

Le Tilleul de Sully du Valgaudemar (05), un cas unique en PACA ?

Encore un article sur les vieux tilleuls de nos villages… Et son éternel débat qui hante tous les passionnés d’arbres remarquables : Sully or not Sully ? Ont-ils réellement été plantés en 1600 sous l’ordonnance du ministre d’Henri IV ?
Mais cette fois-ci, le cas est légèrement différent. Vous allez voir que ce majestueux Tilleul alpin tient une place à part dans la catégorie des Arbres de Sully…

Continuer la lecture
Share Button

Les vieux tilleuls de l’Isère : Sully or not Sully ?

Le tilleul est l’arbre emblématique des villages de l’Isère.
Les habitants lui ont toujours réservé une place de choix près des endroits stratégiques : églises, cimetières, chapelles, oratoires, places centrales ou encore en bordure des allées menant aux châteaux.

L’incroyable longévité et la résilience exceptionnelle de cette espèce nous permet d’admirer de nos jours des Tilleuls multicentenaires, véritables monuments végétaux et faisant partie intégrante de la vie du village.

Mais l’histoire de ces vieux arbres est souvent confuse. Les faits historiques et les légendes qui leur sont attribués sont bien difficiles à démêler. Dans ce contexte, il est tentant d’attribuer l’étiquette « Tilleul de Sully » au vieux tilleul du village… sans avoir la certitude que le vénérable date de l’époque d’Henri IV 😉

Nous allons tenter dans ce petit article de retrouver les « vrais » Sully et d’écarter les tilleuls imposteurs, en nous appuyant sur trois critères : la circonférence du tronc, la position dans le village et les événements historiques associés.

Continuer la lecture
Share Button

Hérault : le dernier Arbre de Sully à bout de souffle…

Dans le sud de la France, l’orme a été préféré au tilleul pour symboliser les Arbres de Sully, plantés massivement dans nos villages sur ordre d’Henri IV.
Mais de nos jours, force est de constater que bien peu de villages français ont la chance d’avoir pu conserver un monument végétal vieux de 400 ans près de leur église… D’autant plus que la maladie de la graphiose a accéléré la disparition des derniers vieux ormes depuis les années 70.
A tel point qu’à la fin du XXème siècle, il ne restait plus que trois Ormes de Sully dans le département de l’Hérault :
– L’un à Poilhes près de Béziers, disparu tristement en 2010 dans l’indifférence la plus totale 🙁
– L’un au Caylard au bord du plateau du Larzac (son attribution à l’époque de Sully n’est pas officiellement avérée), disparu en 1987 et qui connait une seconde vie sous la forme d’un totem joliment sculpté par un artiste local (Michel Chevray) – article sur le blog à venir
– Et celui du petit hameau de La Clastre à St Maurice Navacelles… dernier survivant… mais pour encore combien de temps ?

Continuer la lecture
Share Button

le Tilleul de St Simon (Cantal), le Sully par excellence !

Un Tilleul de Sully en Auvergne, voilà un sujet presque banal tellement ils sont encore nombreux dans nos petits villages auvergnats.
Sauf que celui de St Simon, près d’Aurillac, mérite vraiment toute notre attention. A mes yeux, il concentre à lui seul toutes les caractéristiques définissant un Arbre de Sully, il en est l’archétype parfait !
C’est d’ailleurs une vedette locale, il fait la fierté du village et ne laisse pas indifférent les visiteurs de passage. Et bien qu’il n’y ait pas encore eu d’inventaire officiel des arbres remarquables dans le Cantal, il est déjà cité dans plusieurs publications dont l’excellent ouvrage de Georges Feterman « Arbres d’exception : les 500 plus beaux arbres de France ».

Continuer la lecture

Share Button