Le Filaire de l’enclos des abeilles (Boucoiran-et-Nozières, Gard)

Pat’, notre Reporter des Garrigues, nous présente sa dernière trouvaille. Il s’agit d’une découverte majeure concernant une espèce rarement présentée dans nos inventaires sur les arbres remarquables.
Et voilà, un de plus ! Un nouvel arbre d’exception qui s’ajoute à l’incroyable richesse arboricole du Gard !

Continuer la lecture
Share Button

Les filaires de Labastide-Beauvoir (Hte-Garonne)

Dans le petit village de Labastide-Beauvoir, la charmante église en brique rouge, typique du midi toulousain, est orné d’un surprenant trésor végétal.
Mais n’espérez pas trouver ici une relique d’Arbre de Sully, il s’agit d’une présence végétale bien plus originale … qui pourrait bien faire de Labastide-Beauvoir un cas unique en France !

Continuer la lecture
Share Button

Quelques arbres fascinants à Toulon

Alors que partout en France, on s’émerveille devant les arbres géants d’Amérique du Nord importés au XIXème siècle, ici en Méditerranée et tout particulièrement à Toulon, ce sont les arbres d’Amérique du Sud qui font le spectacle et tiennent la vedette :
Belombra de la Pampa, Erythrine d’Argentine, Schinus du Pérou… Ambiance latino assurée, dépaysement total ! Ay caramba, c’est muy caliente à Toulon pour les chasseurs d’arbres !
Continuer la lecture

Share Button

Le filaire du Port des Tamaris, Bouches-du-Rhône

Soyons clair, ce n’est pas par hasard que je trainais sur cette petite route menant au Port des Tamaris.
Dans la chaleur étouffante d’une après-midi d’aout, je scrutais attentivement les bas-côtés du ruban d’asphalte à la recherche bien-sûr d’un tamaris d’exception.
Les idées les plus folles me traversaient l’esprit… Était-il possible de battre le record du Tamaris des Pétroliers ou de découvrir un patriarche à la hauteur de celui des Lecques ?
Je continuais ma descente lentement jusqu’à ce que l’horizon se dégage entièrement devant moi. Fin du voyage, face à moi l’immensité de la Grande Bleue, j’étais arrivé au bout de la route. Quelle déception, pas le moindre trophée de chasse à ramener… !
Mais en remontant nonchalamment la colline, c’est finalement une surprise inattendue qui va illuminer ma journée.

 

Continuer la lecture

Share Button

La Boite à lettres des amoureux du jardin botanique de Montpellier

Réédition de l’article suite au piratage.

Les villes du Languedoc dégagent une atmosphère très minérale où le végétal peine à trouver sa place. Montpellier, la capitale languedocienne, n’échappe pas à cette règle. Mais elle a un petit quelque chose en plus qui la distingue de ses voisines. Un petit plus qui fait toute la différence : son Jardin Botanique ! Le plus ancien de France, créé par Henri IV et dont l’incroyable collection de plantes médicinales a fait toute la renommée de la Faculté de médecine de Montpellier.
C’est donc tout naturellement que l’arbre emblématique des montpelliérains se trouve au cœur de ce jardin botanique.
Un arbre vieux de 400 ans, d’une espèce peu courante et transformé en un usage bien particulier… Trois spécificités qui rendent cet arbre triplement remarquable * * * ! ! !

mtp01 Continuer la lecture

Share Button