Les ifs de Castillon, Calvados.

Cette petite commune d’environ 330 habitants dont l’origine remonte à l’époque gauloise ici abrite dans le cimetière de l’église Saint Cassien datant du XV siècle,deux ifs qui forcent le respect tant ils font preuve de ténacité à vivre malgré les nombreuses vicissitudes qu’ils ont dû subir depuis le XV siècle.Vu leur circonférence cela est probable.

sud est bayeuxCe sont tous deux des individus femelles. Continuer la lecture

Share Button

L’if de Montgardon en sursis!!! (Manche)

Rappel: la réunion publique aura lieu ce vendredi, à 15h00 au pied de l’arbre.
La délégation de ARBRES est composée de Guy Bernard, Lionel Staub (membre du bureau et expert) et Daniel Krakowshy (correspondant local). Je ne pourrai être présent, mais je vais envoyer un mail afin de m’y associer.

La bataille ne semble pas gagnée, pour preuve cet article du Ouest-France (ici).

Impensable, voici un article du Ouest France du 24 septembre (envoyer par Seb).

L’If du cimetière, plus que millénaire, sera abattu

L’histoire

C’est un bel if qui fait parti des remarquables sur le répertoire du conseil général, qui va disparaître très prochainement. Avant l’hiver, il ne restera de l’If plus que millénaire, dans le cimetière, que le souvenir et les photos. Le vénérable arbre est devenu dangereux.

Une grande peine pour la municipalité. L’if, placé auprès des tombes, très près de l’église, a vu les générations de paroissiens, années après années, défiler auprès de ses ramures. Que lui est-t-il arrivé ? « Nous l’avons fait expertiser le 19août, précise le maire Pierre Pitrey, par un cabinet spécialisé en arboriculture ornementale et forestière urbaine. Et cet if remarquable montre de graves défauts mécaniques, de son collet et de son tronc. »

En langage simplifié : l’if est creux « et de multiples fissures sur la hauteur du tronc et de sa circonférence, menacent l’environnement direct de l’arbre. » Verdict : il doit être abattu, pour sécuriser les personnes et les biens. Des devis sont en cours d’élaboration pour son abattage, par des élagueurs professionnels, car ce ne sera pas simple. L’arbre millénaire est vraiment placé très près de l’église et du cimetière. Cette opération sera coûteuse pour la municipalité, environ 3 500 €, entre le diagnostic et l’abattage : et sa belle ramure et son tronc finiront à la déchetterie.

Plus de 9 m de circonférence

On estime la plantation de l’if du cimetière, un if commun taxus baccata, entre l’an 1000 et 1200. Il a été distingué en 2005 en qualité d’arbre remarquable de la Manche, et répertorié comme tel par le conseil général. Sa circonférence est de 9 à 10 m, sa hauteur de 9 m et sa couronne de 11 m. Son tronc puissant est largement penché, mais semble retenu dans sa chute par une pierre tombale, glissée sous le renflement du tronc, qui paraît aider à tenir l’arbre en équilibre.

 

Continuer la lecture

Share Button

L’if de Crosville-la Vieille, Eure

Après avoir écumé quelques rues de Rouen, renouons avec les Taxus qui, j’en suis certain, vous auront manqué. Nous sommes aujourd’hui au nord-est du Neubourg, et tout proche de plusieurs arbres connus et/ou déjà visités. Parmi eux l’if de Vitot, distant de 3 kms. Ou celui du Troncq et le saule de Cesseville, tous deux à 4,5 kms du nouveau venu.

If Crosville-la-vieille L. Damien (1) Continuer la lecture

Share Button

L’if de Saint-Laurent-des-grès, Eure

Restons aux confins de la Normandie profonde avec cet if de l’Eure niché à quelques centaines de mètres du Calvados, à deux kilomètres de l’if de La Folletière-Abenon, ou également à six kilomètres de l’Orne.

If Saint Laurent des grès Levillain D (1) Continuer la lecture

Share Button

L’if de La Folletière-Abenon, Calvados

Faisant suite à la découverte en terre calvadosienne par Guy de deux ifs vénérables, je vous présente aujourd’hui celui trônant dans un petit village de 150 âmes à 20 kilomètres de l’if du Bosc-Robert.

If Folletière-Abenon L. Damien (8) Continuer la lecture

Share Button