Le Charme du naturisme dans le Morvan…

Bien-sûr, le titre est volontairement accrocheur, mais vous verrez qu’il n’est pas loin de la vérité 😉
Note : l’article est tout public ! Aucune photo n’est choquante même si certaines peuvent faire peur à la tombée de la nuit au fond des bois…

Lire la suite

Share Button

Le Saule des Têtards, La Côte-St-André, Isère

Réédition de l’article suite au piratage.

Voici un saule tout à fait à l’image de notre blog… collaboratif ! Depuis plusieurs mois, je recherchais désespérément un saule gigantesque pouvant venir concurrencer le magnifique exemplaire de la Meuse présenté par Yannick. Mais mes recherches n’aboutissaient à rien d’exceptionnel… Le temps passait et il devenait urgent de sauver l’honneur du Castor masqué. Le titre du plus gros saule ne peut pas échapper à un castor !!! C’est impossible, c’est contre nature !

Alors c’est en parcourant la carte de France des arbres remarquables réalisée par Tristan (notre reporter des bords du Léman) que je repérais un saule potentiellement fantastique dans mon département. Un arbre connu de longue date et qui avait déjà fait l’objet d’un court article sur le Blog Lieux Sacrés en 2007. Mais sa position sur la carte semblait approximative et tout un lotissement avait envahi son environnement. M’étant rendu sur place, j’avais trop rapidement abandonné sa recherche pensant qu’il avait été arraché par la lame du bulldozer…

Finalement un an plus tard, Yannick relance le sujet en me présentant une photo récente de Street View. Il est bel et bien vivant, il a échappé aux bulldozers ! Je repérais cette fois-ci précisément sa position qui était en fait à seulement quelques dizaines de mètres de celle de la carte de Tristan… Comment ai-je pu douter lors de ma première visite de la précision de sa carte ? Je m’en veux… Il ne me restait plus qu’à bondir dans ma castor-mobile pour aller vérifier ses mesures. Après tous ces rebondissements, il faut bien reconnaitre que ce saule gigantesque est une magnifique découverte collective. Alors pour faire honneur à notre petit groupe de passionnés, je l’ai nommé : « Le Saule des Têtards ».
saule-tetards1 Lire la suite

Share Button

L’aulne têtard de Martainville, Eure

Des amis ayant un pied-à-terre à Martainville nous ont emmené en balade sur le sentier de la Corbie qui longe le ruisseau du même nom. Au niveau des hameaux de la Bruyère et des Monts au Rat, nous avons fait une halte au bord d’une mare, et c’est dans la prairie juste derrière celle-ci que j’ai entrevu une silhouette étrange, un vieillard appuyé sur une canne!Aulne têtard de Martainville, Eure, Yannick Morhan (12)

Lire la suite

Share Button

Saules têtards des marais de la Marlot, Saint-Cergues,Haute-Savoie

J’ai vécu 13 ans, en alternance, entre Lyon et Thonon et ai donc emprunté un nombre incalculable de fois la ligne de train reliant ces deux villes. Autant dire que je connais par coeur ce trajet et les paysages qui l’égaient. Tout autant que les gares, les montagnes, les cours d’eaux, certains arbres me servaient de repères visuels tout au long du parcours. Parmi eux trois Saules isolés non loin de Machilly méritent une mention tant ils m’ont captivé, toutes ces années, par leur bucolique beauté et leur aspect massif. Lire la suite

Share Button

Les deux Charmes têtards des Effres, Secondigny, Deux-Sèvres

Combien de fois suis-je passé devant ces charmes sans même les remarquer ? Plusieurs dizaines sans aucun doute. Et puis, il a fallu qu’un jour j’y repasse et que cette fois-ci ce ne soit pas moi qui tienne le volant. Ma femme n’aime pas conduire, mais quand j’ai un orteil cassé, elle n’a pas le choix. Et grâce à cela, mon regard a pu enfin prendre le temps de remarquer dans cette haie bocagère ce qui ne pouvait être que de beaux charmes têtards. Ceci dit je ne vais pas me casser un orteil tous les quatre matins pour le plaisir de découvrir de telles merveilles. J’adore les arbres mais je ne suis pas maso.

 

Charmes des effres 01 © Yanick

 

Lire la suite

Share Button